L’Expert maritime, acteur indispensable du transport de marchandises

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

De l’amarinage au déchargement, les navires et les marchandises sont confrontés à de nombreux rebondissements. Quelles sont les spécificités de l’Expert en inspection maritime? Quelles sont les situations dans lesquelles ces Experts sont appelés? L’un d’entre eux parle de sa carrière et nous fournit diverses anecdotes sur son travail en tant qu’Expert maritime.

Je suis Expert maritime depuis vingt-trois ans. Diplômé de l’Institut International d’Arpentage Maritime (IIMS), et avec l’expérience de plus d’une centaine de missions, j’ai le plaisir d’être régulièrement sollicité par des armateurs, des affréteurs, des assureurs, des récepteurs, des clubs de protection et d’indemnisation (Clubs de protection et d’indemnisation) ou même des organisations internationales.

Qu’est-ce qu’un Expert maritime ?

Mon cœur de métier est le domaine de l’expertise maritime, qui a été défini par la norme AFNOR NFX-50-110 comme « un ensemble d’activités dont le but est de fournir à un client, en réponse à la question posée, une interprétation, une opinion ou une recommandation, aussi objectivement fondée que possible, établie sur la base des connaissances et des démonstrations disponibles accompagnées d’un jugement professionnel. : démonstrations comprennent des tests, des analyses, des inspections, des simulations, etc”.

Etre Expert maritime est excitant, il faut beaucoup d’énergie et d’être très sain. Ce n’est pas facile, et ceux qui aspirent à une vie tranquille devraient envisager de trouver un autre emploi. Il est important d’être bien formé afin d’être compétent, de parler et d’écrire couramment en anglais qui est la langue de référence dans ce domaine, et de se tenir au courant des nouvelles maritimes internationales. Il est également nécessaire de faire preuve d’une grande objectivité, d’impartialité et d’intégrité, ainsi que de référence internationale.

Les missions de l’Expert maritime : du rapport à l’enquête

En tant qu’Expert maritime, je possède diverses compétences. Mes principales missions sont axées sur la surveillance des opérations de chargement et de rangement sur les navires, l’inspection des marchandises dans les entrepôts, l’inspection de tous les types de containers. ainsi que l’inspection qualitative et quantitative des matières premières, ou des enquêtes en cas d’incident.

Par exemple, des sacs de riz endommagés arrivent parfois à Douala. Les armateurs me demandent donc souvent de compter les dommages qui se sont produits pendant le fret et pendant le traitement, d’enregistrer les faits en cause, les divers facteurs de l’incident, la responsabilité des différentes parties concernées et d’établir une estimation des dommages afin de faciliter l’indemnisation des récepteurs de cargaison.

Pendant les manœuvres dans le port, il pourrait se produire que les navires peuvent entrer en contact, ce qui pourrait causer des dommages importants au navire, et potentiellement au quai. Par exemple, à la demande des assureurs, j’ai été nommé pour déterminer la nature et l’étendue des dommages et aussi pour superviser les réparations. J’ai remarqué que l’arrière-pont avait été endommagé par l’impact, et les dommages comprenaient également le gouvernail de direction, le feu arrière, une cale et la balustrade arrière. Les réparations ont été effectuées sous notre supervision, pour un coût de 97 635 euros.

Dans le cadre de la Convention internationale pour la prévention de la pollution des navires (MARPOL) élaborée par l’Organisation maritime internationale, les autorités maritimes effectuent des inspections sur les navires arrivant afin de prévenir tout risque de pollution. Si un navire est soupçonné d’enfreindre la loi, une contre-expertise est organisée conjointement avec la marine marchande et l’expert du navire (un expert des clubs de protection et d’indemnisation, c’est-à-dire une association d’assureurs maritimes couvrant leurs risques de responsabilité civile) afin de déterminer les causes et l’étendue de la pollution potentielle et donc, pour protéger les côtes et les eaux du Cameroun grâce à ce travail collaboratif.

Situations délicates

J’ai été particulièrement marqué par une expertise au cours de laquelle un cadavre en décomposition a été découvert sous un tas de sacs dans la cale d’un navire. Toutes les opérations ont cessé, et les marchandises transportées ont été immédiatement saisies par les autorités phytosanitaires. Il a été décidé que la cargaison serait totalement détruite car elle est entrée en contact avec un cadavre. En fait, la majorité de la cargaison s’est avérée saine selon l’analyse de laboratoire. Cependant, les clients ont refusé de prendre livraison de toutes les marchandises déchargées, qui avaient une valeur de près de 5 millions d’euros. Les diverses enquêtes et l’autopsie effectuées sur le corps ont montré que la mort aurait eu lieu à la suite d’une violente altercation à bord du navire, et que le corps avait ensuite été enterré sous les sacs de riz.

J’ai d’abord été marqué par cette expertise en raison de sa durée (environ 8 mois), de la participation d’un grand nombre d’experts (p. ex.: l’expert médical, l’expert en P et I des Charterers, l’expert des assureurs cargo, etc.), et par le coût énorme de la réclamation payée par les armateurs et leur club de P et I. La décision finale de détruire 3 500 tonnes de riz encore comestibles dans un pays où règne la famine était également une préoccupation majeure.

Expert, spécialiste ou consultant ?

Mes pairs me reconnaissent et je suis totalement indépendant. J’ai acquis de l’expérience au fil des ans, et je maîtrise les multiples aspects de l’expertise maritime, ainsi que ma portée d’action. Si nécessaire, je peux faire appel à une expertise complémentaire. Etre un expert, c’est aussi être capable de reconnaître ses limites. Je suis en mesure d’expliquer à mes clients mon raisonnement et les solutions que je propose afin de prendre une décision, en fonction de ce que je sais à un moment particulier grâce à mon expérience. De plus, j’essaie toujours d’approfondir mes compétences en participant à des cours de formation, des séminaires, des conférences et des débats entre experts. La différence est également marquée par la nature du rapport qui est publié à la fin de la mission car il est objectif et ne tient pas compte des intérêts d’une partie.

Toutefois, la coopération entre experts et décideurs pourrait être facilitée par une plate-forme commune ou une association qui pourrait servir de lien entre eux et fournir aux décideurs des experts compétents pour mener à bien leurs éventuelles missions, et aussi publier des articles pour s’informer mutuellement sur les règlements dans les différents ports.

Conclusion

Malheureusement, nous rencontrons beaucoup de soi-disant Experts maritimes qui sous-évaluent notre travail par leur manque de professionnalisme et leurs compétences limitées. Clubs de P&I, armateurs ou affréteurs laissent parfois des agents locaux nommer des arpenteurs. Si vous souhaitez travailler avec eux, vous devez souvent leur accorder des faveurs (commissions) et en retour ils vous accordent des affectations. La compétence n’a pas toujours un rôle dans ce processus. D’autres aimeraient faire appel à des experts compétents, mais sans leur verser le bon montant, et tant qu’il ne change pas, il y aura toujours un besoin d’un organisme d’accréditation indépendant pour aider à trouver des experts compétents.

En théorie, les Experts maritimes doivent être objectifs et indépendants, mais en réalité ils dépendent souvent de leurs clients. Si les clients sont satisfaits d’un rapport favorable à leur point de vue, ils continueront à travailler avec cet expert. Sinon, ils en choisiront un autre. Chaque partie choisit un expert pour représenter son intérêt, et chaque expert cherchera naturellement à défendre les intérêts de son client. Cela tue l’indépendance et donc l’objectivité des Experts Maritimes.

Experts Sans Frontières est un organisme d’accréditation indépendant qui accrédite les experts du monde entier, une sorte de label de qualité. La Fédération a développé une plate-forme de dernière génération qui permet à ceux qui recherchent des experts de trouver des experts accrédités de façon indépendante rapidement, facilement et en toute sécurité. Après une inscription gratuite sur notre site www.expertssansfrontieres.org, vous pouvez soumettre votre demande de mission aux experts. Vous recevrez un profil résumé, anonymisé et vérifié des Experts accrédités qui postulent. A la fin de la mission, vous pourrez également donner des commentaires aux experts qui ont collaboré à la mission.

Thomas Célestin Ekedi

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn