Être ou ne pas être expert : c’est la question

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le besoin d’experts n’a jamais été aussi grand historiquement qu’il ne l’est aujourd’hui.

Que ce soit dans un cadre politique, scientifique, institutionnel, technologique, urbanistique ou judiciaire, partout, de plus en plus d’experts sont nécessaires. Notre environnement et notre société deviennent de plus en plus sophistiqués et exigeants.

Paradoxalement, en dehors de quelques branches telles que la comptabilité et l’immobilier, n’importe qui peut se dire un expert.

Une anecdote particulièrement significative est celle d’un expert médico-légal taché de sang qui a envoyé 12 des 14 accusés dans le couloir de la mort aux États-Unis, avant qu’un avocat diligent de la défense ne l’interroge en détail sur ses qualifications. Il a finalement admis n’avoir aucune formation dans les taches de sang ou même en biologie, mais a affirmé sa longue expérience dans …. Peinture! Il a conclu son témoignage par ces mots: « Aucune tache ou tache de peinture est la même chose! Une tache est une tache … » Des tests ADN ont plus tard démontré que ses conclusions étaient fausses dans les 14 cas!

Il y a encore pire dans d’autres pays. En Europe, il n’est pas rare qu’un juge nomme une personne non qualifiée comme expert judiciaire. Une affaire qui a fait sensation a été celle d’un expert en TI à une Cour d’appel dans un pays Français qui avait fait de l’informatique pour … un mois!

Trouver un expert certifié, dont les performances sont surveillées, vérifiées, mesurées certifiées était inexistant jusqu’à la naissance de la Fédération Experts Sans Frontières qui non seulement certifie ses experts membres et leur curriculum vitae, mais les assure également en responsabilité civile au niveau mondial dans le cadre de leurs services.

C’est pourquoi nous recommandons vivement à tous ceux qui ont besoin d’experts politiques, scientifiques, techniques, institutionnels, technologiques, urbains, judiciaires ou autres d’utiliser cette institution qui sépare ceux qui sont vraiment des experts de ceux qui ne font que le faire semblant.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn